La journaliste de l’Express persiste : Karim a bien demandé l’intervention de l’armée française

Publié le par Bienvenue sur baol-medias-culture www.bmc.com

Seneweb NewsLetter
source: Seneweb.com

Après le démenti de Karim Wade et de l’ambassade du Sénégal en France, Christine Holzbauer, la journaliste de l’Express revient à la charge. Elle est l’auteur de l’article faisant état du coup de fil de Karim Wade à Robert Bourgi demandant l’intervention de l’armée française lors des émeutes de lundi dernier. Dans l’interview qu’elle a accordée à L’Observateur, elle déclare que «Karim a le droit de dire ce qu’il veut.

 
 Moi, je peux vous dire que l’appel à Robert Bourgi (ami proche de Nicolas Sarkozy, Président français, Ndlr) a eu lieu à 00h 40mns, heure de Dakar (2h 40mns, heure de Paris). C’est une précision que je peux apporter par rapport à l’article et que c’était le moment où il faisait extrêmement chaud dans Dakar. Je peux comprendre que Karim Wade ait eu un moment de panique».Elle ajoute qu’elle tient son information dans l’entourage de Robert Bourgi. «Comme vous le savez, Bourgi a été pendant longtemps un fervent défenseur et promoteur des Wade. 
 
C’est notamment lui qui servait de messager entre l’Elysée et les Wade. Quand les Wade voulaient quelque chose de la France, ils appelaient Bourgi qui se chargeait de transmettre leur demande. 
 

Donc d’une certaine façon, la réponse de M. Bourgi, qui est une fin de non-recevoir, est une façon de montrer que ce lien est cassé», ajoute-t-elle.Elle renseigne que «Robert Bourgi a maintenant jeté son dévolu sur deux autres personnalités qui avant, appartenaient au clan des Wade et qui sont Macky Sall et Idrissa Seck. Cela démontre que Bourgi n’est pas du tout d’accord pour une troisième candidature d’Abdoulaye Wade et en tout cas, qu’il n’est pas d’accord pour une succession monarchique ».

Commenter cet article